Partager:

Base de données pour aider les entreprises à gérer leurs impacts sur l’eau

08.03.2011

Quantis, entreprise internationale spécialisée dans la durabilité, l’Analyse du Cycle de Vie (ACV), l’empreinte carbone et l’empreinte eau (water footprint), s’allie à un consortium d’entreprises afin de développer une base de données innovante sur «l’empreinte en eau».

Quantis crée la première base de données exhaustive sur l’empreinte eau, baptisée aussi «empreinte hydrique», portant sur l’ensemble des secteurs industriels. Pour finaliser ce projet unique en son genre, la jeune société basée à Lausanne a travaillé en partenariat avec Ecoinvent, la base de données la plus utilisée pour l’ACV. En outre, sept entreprises partenaires soutiennent ce projet : les entreprises de produits agro-alimentaires et boissons Danone (France), Kraft Foods (Etats-Unis), le brasseur anglais Molson Coors Brewing Company (UK) Ltd, le fabricant de cosmétiques brésilien Natura, le groupe anglais de produits de consommation courante Unilever PLC, le prestataire français de services à l’environnement Veolia Environnement et enfin le producteur de mobilier de bureau et aménageur d’espace tertiaire Steelcase (Etats-Unis). Grâce à son expertise en matière d’empreinte eau, Quantis coordonne ce projet, baptisé Water DataBase Project.
 

L’eau, préoccupation majeure de la société

Dans certains pays, l’eau utilisée par le secteur industriel dépasse 60% de la consommation totale, alors qu’au niveau mondial, le secteur agricole monopolise 70% de l’eau douce utilisée par l’ensemble des secteurs industriels. Cette utilisation de l’eau génère des impacts sur l’environnement, la santé humaine et l’équilibre social et politique. En calculant l’empreinte eau de leur activité et de leurs produits, les entreprises s’impliquent pour apporter une solution à cette problématique et gérer les risques stratégiques liés à la disponibilité de l'eau.
Avec le changement climatique, cette thématique est devenue une préoccupation majeure de notre société. Pour preuve, plusieurs conférences organisées autour de cette thématique (World Water Week, London Business Conference, Ethical Corporation, etc.) ont remporté un énorme succès. De plus, les instances de certification élaborent de nouvelles normes à ce sujet, alors que les organismes de reporting (Global Reporting Initiative et Carbon Disclosure Project Water) intègrent désormais la dimension eau dans leurs rapports^.
 

Plusieurs milliers de processus couverts

Water DataBase Project couvrira plusieurs milliers de processus et sera adaptable régionalement, afin de tenir compte des spécificités locales.
laquo;En tant qu’entreprise alimentaire leader dans la gestion des ressources en eau, Danone soutient et s’engage entièrement dans ce projet. Une base de données précise et exhaustive est un élément clé de l’empreinte eau », déclare Jean-Christophe Bligny, directeur du département environnement - secteur eau de Danone. « Le Water DataBase Project permettra d’identifier les principaux leviers de réduction des impacts environnementaux, de mettre en œuvre une politique de protection des ressources en eau, et d’améliorer l’empreinte eau tout au long du cycle de vie de nos produits.»
 
Le projet arrivera à terme cet été. En attendant, le partenariat est ouvert aux entreprises qui souhaitent se joindre au projet.
 
Source : communiqué de presse de Quantis
Informations complémentaires : quantis-intl.com