Partager:

Catch a Car présente à Genève dès novembre

26.10.2016

Le 5 novembre prochain, Catch a Car lance son offre de car sharing sans emplacement fixe à Genève. 100 voitures «VW eco-move up!» - fonctionnant au gaz naturel et neutre en terme de CO2 - sont disponibles dans toute la zone urbaine de Genève, ainsi qu'à Carouge, Lancy, Vernier et Chêne-Bougeries. 

Environ 50% des citadins suisses utilisent aujourd'hui leur voiture privée pour des trajets courts inférieurs à cinq kilomètres. Catch a Car SA, société de participation de Mobility Société Coopérative, proposera dès le 5 novembre à Genève une solution de car sharing flexible et avantageuse: 100 véhicules pourront être localisés en temps réel à l'aide d'un smartphone ou sur le site Web. Après un trajet d'un point A vers un point B, il suffit de remettre le véhicule sur une place de parking publique dans la zone Catch-Car.

Le directeur Adamo Bonorva ne cache pas son enthousiasme: «C'est formidable que le canton de Genève, après Bâle, ait choisi Catch a Car. Genève ouvre ainsi les portes à la mobilité du futur et à la réduction du trafic motorisé individuel.» Une étude de l'EPFZ montre qu'une Catch-Car remplace quatre voitures privées. En outre, les utilisateurs de services de car sharing réduisent le nombre de kilomètres parcourus en voiture et se déplacent avec les transports publics plus souvent que les propriétaires de véhicules privés. «Nous sommes très satisfaits de la mise en service de cette nouvelle offre de transport, et ce en un temps record», indique le conseiller d'État Luc Barthassat. 

 

Le gaz naturel, neutre en terme de CO2 

À Genève, cette nouvelle offre de mobilité s'appuie sur les modèles «eco-move up!» de VW, propulsés au biogaz, neutre en terme de CO2, et également dotés d'un réservoir de secours d'essence. «Nous nous réjouissons de pouvoir contribuer à la préservation de l'environnement», dit Adamo Bonorva. L'utilisateur ne remarquera pas la propulsion au gaz naturel: «D'une part, la sensation de conduite est identique à celle d'une autre voiture ; d'autre part, les collaborateurs de Catch a Car veillent à ce que les véhicules aient toujours suffisamment de carburant.» Les utilisateurs n'ont pas à refaire le plein. 

 

Une zone de desserte étendue 

Les clients peuvent se rendre où ils veulent - en Suisse ou même en France voisine - et sans limite de temps, pour autant qu'ils garent de nouveau la voiture à leur retour sur les places de parking publiques (bleues ou blanches) dans la zone Catch-Car à la fin du trajet. Cette zone comprend toute la zone urbaine genevoise, ainsi que les communes de Carouge, Lancy, Vernier et Chêne-Bougeries. Le tarif du trajet est facturé à la minute et inclut tous les coûts annexes, tels que l'assurance, les places de parking et le carburant. 

 

D'autres villes devraient suivre 

Alliance d'investisseurs (Mobility, AMAG et Allianz Suisse) et de partenaires (SuisseEnergie et CFF), Catch a Car SA entend poursuivre le développement du car sharing en free-float et l'associer aux atouts des transports publics. «L'offre est accessible à toutes les grandes villes suisses», ajoute Adamo Bonorva. «Nous avons comme vision de faire de Catch a Car une composante naturelle de la mobilité urbaine.» 

 

Source : communiqué de presse Catch a Car