Partager:

Le regroupement de consommation : une révolution pour le marché de l’électricité ?

06.12.2017

« Le regroupement de consommation apparait aujourd’hui comme une des mesures les plus marquantes de la stratégie énergétique 2050 » : tel est l’avis de Nicolas Charton de E-CUBE Strategy Consultants. Cette entreprise lausannoise vient d’éditer un papier sur cette thématique. Selon elle, le regroupement de consommation constitue même une révolution pour les acteurs du système électrique et les consommateurs. 

« Pour les acteurs du système électrique, notamment les distributeurs, ce modèle de regroupement de consommation peut être vu à la fois comme un risque important sur leurs activités historiques et comme une opportunité de développement sur un nouveau modèle d’affaires », souligne Nicolas Charton, coauteur de ce papier. 

Le regroupement de consommation, c’est le rassemblement de plusieurs consommateurs raccordés comme un consommateur unique sur le réseau de distribution. Ce regroupement n’est possible que sous certaines conditions spécifiques, dont les plus notables sont la présence, sur le site de consommation, d’une production propre d’une puissance supérieure à 10% de la capacité maximale raccordée au réseau, ainsi que l’existence d’une liaison physique entre les différents consommateurs à l’intérieur du regroupement afin de permettre un raccordement au réseau public en un seul point.

 

Ouverture du marché « par le bas » ?

Cette mesure pourrait constituer à la fois une ouverture du marché des clients captifs « par le bas », un vecteur important du développement du solaire photovoltaïque en Suisse, mais aussi le socle réglementaire pour de nouveaux modèles d’affaires tels que le stockage ou les microgrids.

Il s’agit également, pour les acteurs du système électrique et les consommateurs, d’une révolution à plusieurs titres. Premièrement, des clients qui sont aujourd’hui captifs (<100 MWh/an) pourraient se regrouper et accéder ainsi au marché. Le contexte de prix bas sur le marché de gros pourrait rendre cette option particulièrement attractive pour les clients présents dans les zones de desserte affichant les tarifs les plus élevés. Deuxièmement, le périmètre d’activité des gestionnaires de réseaux de distribution pourrait être réduit, notamment sur le comptage ou sur certains réseaux basse tension, précise E-CUBE Strategy Consultants.

 

Retrouvez l’intégralité du papier de E-CUBE Strategy Consultants en suivant ce lien