Aquama, de l'eau et du sel


Aquama, de l'eau et du sel

L’entreprise aquama, basée à Prangins (VD), révolutionne le secteur du nettoyage en proposant trois solutions 100% biodégradables.

«Nous avons conçu un détergent et un désinfectant 100 fois plus puissant que l’eau de Javel, et ce, uniquement à base d’eau et de sel. En plus, notre solution désinfectante a l’avantage d’avoir un pH 7 neutre», résume Iyad Musa, cofondateur et directeur d’aquama. Pour prouver la non-nocivité de ces innovations, il pulvérise le produit dans sa bouche. «Jusqu’à présent, l’utilisation de notre produit en Romandie a permis de remplacer 987 000 litres de produits chimiques.»
 

Efficacité bluffante

L’entreprise a déposé sa marque en 2013 au niveau mondial. L’invention utilise l’hydrolyse. Avec, au final, un produit 100% biodégradable, de l’hypochlorite de sodium qui se transforme rapidement après utilisation. La réaction principale est une oxydation qui entraîne sa décomposition en chlorure de sodium (sel de table), en oxygène et en eau. «Nos solutions ont une efficacité si surprenante qu’elles rendent au premier abord nos utilisateurs dubitatifs», observe Iyad Musa. «80% des produits de nettoyage actuels peuvent être remplacés par du sel et de l’eau! Seul le calcaire se refuse à céder», ajoute-t-il. «La difficulté est de convaincre les gens qu’un tensioactif n’est pas indispensable pour enlever la graisse», explique Willy Pomathios, son associé. Ces produits offrent en outre une grande sécurité d’utilisation: exit brûlures, inhalations de vapeur ou éclaboussures corrosives.

L’appareil qui permet de générer les solutions nettoyantes chez soi vaut 333 francs (à partir de 14 999 francs pour une machine à usage professionnel). aquama® souhaite en effet s’adresser aussi aux particuliers. L’ouverture récente d’un shop en ligne complète la mise sur pied d’un réseau de distribution original. Il est possible de remplir ses bouteilles vides chez la plupart des entreprises partenaires à Genève, Valais et Vaud telles que Ouidoo à Rolle (VD).

 

Entreprise autofinancée

Parmi les clients conquis, l’Aéroport international de Genève possédera dix machines d’ici à la fin de l’année et, après une période de test, la Ville de Renens est la première au monde à avoir acquis des machines, suivie de Prangins, Orbe et Ecublens.

Le Comité olympique, l’Aéroport international de Genève, des municipalités, des écoles, des hôtels, le secteur des transport, de grandes entreprises de nettoyage et des centaines de particuliers font ainsi d’ores et déjà partie des clients aquama®. Nombreux sont également ceux qui utilisent les solutions aquama® dans le secteur de la santé. aquama® détient en effet l’autorisation de l’Office fédéral de la santé publique pour la désinfection dans le domaine privé, la santé publique ainsi que tout domaine d’utilisation professionnel et grand public. Elle répond aux normes suisses et européennes les plus strictes.

«Nous aurions besoin de soutiens financiers et d’un appui politique pour nous faire connaître, affirme Iyad Musa. Les lobbies des fabricants de produits chimiques sont très puissants.» De l’étranger, en revanche, les appels du pied sont nombreux. Mais les entrepreneurs souhaitent demeurer en Suisse. Ils ont par ailleurs reçu beaucoup d’offres de rachat, qu’ils ont jusqu’à présent refusées, car ils estiment leur modèle d’affaires durable. «Etre racheté par le lobby des fabricants de produits de nettoyage, qui préférerait certainement mettre notre innovation suisse dans un tiroir et continuer à faire de l’argent avec leurs substances polluantes, serait pour nous la pire des issues.»

 

Contact

PO Box 6
1197 Prangins (VD)

: +41 21 807 17 37
info@aquama.ch

https://aquama.ch/