Gramitech transforme l’herbe en isolant naturel


Gramitech transforme l’herbe en isolant naturel

Basée dans le canton de Vaud, Gramitech étudie, fabrique et commercialise des panneaux isolants et des dérivés alimentaires produits à base d’herbe. A peine créée, l’entreprise est en voie d’internationalisation accélérée.

Fondée par l’ingénieur agronome Stefan Grass,  en 2005, Gramitech SA a d’abord travaillé sur un procédé d’extraction des fibres de cellulose à partir d’herbe, puis a fabriqué des panneaux d’isolation avec ces fibres et a protégé ce procédé par des brevets. La production industrielle de ces panneaux a réellement commencé en 2010, dans une petite usine située à Chavornay, après une levée de fonds de 1,8 millions francs de capitaux extérieurs auprès de business angels, d’industriels et du fonds d’amorçage Polytech Ventures. La capacité actuelle de production est d’environ 1000m3 de panneaux isolants par mois et par équipe.

En parallèle à la production de panneaux réalisés à partir de la fibre d’herbe, la société a développé un procédé pour utiliser la partie digestible de l’herbe et fabriquer ainsi soit un aliment pour le bétail soit du biogaz. Gramitech a récemment été sélectionnée par l’association European Clean Tech Summit comme l’une des 25 meilleures entreprises actives dans le domaine des technologies propres en Europe.


Une technologie qui utilise toute la plante
 

L’herbe utilisée provient actuellement de la région de Froideville dans le canton de Vaud. Ainsi, l’herbe récoltée deux ou trois fois par an peut être utilisée en production tout au long de l’année suivante.

Dans une première phase de production, la partie alimentaire de l’herbe est séparée de la partie cellulosique. Les fibres sont ensuite traitées pour les protéger contre le feu et les moisissures puis séchées dans des conditions particulières. L’ensemble de ce procédé est breveté. La deuxième étape de la production consiste à réaliser les panneaux isolants en rajoutant aux fibres séchées un liant, synthétique ou naturel à base d’amidon. Enfin, au cours d’une troisième étape, on utilise le jus extrait lors de la première phase, soit en le concentrant pour en faire un aliment pour le bétail, soit en l’utilisant tel quel pour fabriquer du biogaz.

Ainsi, tous les composants de l’herbe sont utilisés. Combiné au fait que l’herbe absorbe du CO2 durant sa croissance et à la proximité de l’usine avec ses clients, cela permet d’obtenir un bilan global CO2 négatif.  Les panneaux isolants ainsi fabriqués sont aussi performants au point de vue thermique et phonique que les autres isolants conventionnels. Ils sont très appréciés par les utilisateurs car ils se coupent beaucoup plus facilement que les autres et que leur mise en place ne provoque pas d’irritations. De plus ils offrent une meilleure protection contre la chaleur estivale lorsqu’ils sont utilisés en isolation sous toiture.


Un marché en forte croissance
 

A ce jour, les produits d’isolation naturelle ne représentent que 3% à 5% du marché de l’isolation en Europe mais ce segment se développe beaucoup plus rapidement que les produits minéraux. En général, ces produits sont distribués dans des réseaux spécialisés «naturels» mais la grande distribution de matériaux de construction s’intéresse de plus en plus à ces produits. Le fait que le prix de vente soit 20% à 50% plus élevé que les matériaux d’isolation minéraux n’est plus un obstacle pour de nombreuses personnes qui attachent beaucoup d’importance à l’écologie.

Par son pouvoir régulateur, l’herbe apporte, en effet,  une solution active. De plus, son comportement absorbant a un effet sur l’ambiance intérieure des bâtiments et son coefficient acoustique est excellent. Face à ces résultats probants, de nombreux propriétaires et architectes choisissent d’isoler leurs bâtiments avec du Gramitherm.

Année de fondation : 2005


A la conquête de l’Europe
 

Gramitech a commencé la commercialisation des panneaux Gramitherm dès 2009 en Suisse et a reçu un accueil très favorable du marché. En 2010, Gramitech a commencé la vente en France et l’accueil de ce produit a été tout aussi favorable. Le développement des ventes en France s’accélèrera dès qu’une première usine y sera construite. Après ce premier test positif sur le marché français, Gramitech a défini une stratégie de développement international fondée sur la vente d’équipements et de licences dans les différents pays européens en priorité. Plusieurs partenaires potentiels ont déjà fait part de leur intérêt et souhaiteraient lancer des usines dans différents pays. Gramitech est actuellement en train de se structurer, par augmentation de capital et par embauche de personnes,  pour répondre positivement à ces demandes.

Date de publication: avril 2011
Crédits photo: Gramitech
Portrait: Jean-Pierre Lacombe

Contact

Grand Pâquier
1373 Chavornay (Vaud)

: +41 (0)24 441 69 53
info@gramitech.ch

www.gramitech.ch