Grove Boats: à petits pas, mais dans la bonne direction!


Grove Boats: à petits pas, mais dans la bonne direction!

Célèbre pour ses taxi-bus solaires destinés au transport touristique, la société Grove Boats s’attaque désormais au marché des particuliers, en proposant des moteurs électriques pour bateaux.

Année de fondation : 2010

«En bateau électro-solaire on ne sait pas aller vite, mais loin.» En faisant référence à la performance des moteurs de bateaux et à la capacité de stockage des batteries, les propos de Guy Wolfensberger, directeur de Grove Boats, illustrent également la réalité d’un marché qui évolue à petits pas, mais dans la bonne direction.

«Le coût de l’énergie fossile est encore trop bas pour réellement inciter les gens à se déplacer à l’aide d’un système électrique. Mais la réglementation change et l’état d’esprit évolue. En Autriche, par exemple, les autorités ont banni le moteur thermique de nombreux plans d’eau pour limiter le bruit et la pollution, et la Suisse interdira les moteurs deux-temps (un mélange polluant d’essence et d’huile) dès 2017.»

 

Des activités complémentaires

C’est dans ce contexte de plus en plus propice à la mobilité douce, que la PME d’Yvonand, connue pour ses fameux taxi-bus solaires, a décidé d’étendre son savoir-faire aux particuliers: «Nous sommes distributeurs, notamment de la marque allemande Torqeedo et proposons des moteurs in- et hors-bords pour voiliers et barques, bien adaptés à la navigation sur nos lacs. C’est une activité complémentaire en termes de public cible et de saison. Les commandes de bateaux solaires destinés au transport de personnes s’effectuent essentiellement l’hiver et c’est plutôt durant l’été que les propriétaires privés investissent dans de l’équipement», précise Guy Wolfensberger.

Par ailleurs, Grove Boats a lancé trois nouveaux engins destinés au nettoyage des déchets flottants dans les ports: «Nous sommes au début du processus, mais il y a un réel besoin en la matière dans toute l’Europe. Le Seacleaner est le premier bateau solaire de nettoyage “propre”, le Marina Cleaner, branché au réseau 230V, permet de brasser de l’eau en continu afin d’attirer les déchets et le Mini Sea Cleaner est un drone télécommandé de nettoyage.»

 

Pérenniser l’activité

Quand l’ancien employé d’un groupe de luxe crée l’entreprise Grove Boats, en 2010, il peut s’appuyer sur le marché développé par l’ancienne société MW Line fondée vingt ans auparavant par Mark Wüst. Ce précurseur de la mobilité douce en Suisse romande a produit quelque 35 bateaux de type Aquabus, et a rejoint l’aventure Grove Boats, accompagné par Andreas Kindlimann et Yvan Leuppi. Mais plusieurs mesures s’imposent afin de pérenniser l’activité. Pour faire face aux charges salariales élevées en Suisse, la production est délocalisée en Croatie. L’entreprise doit également générer plus de volume, en développant des partenariats à l’étranger.

«Nous avons vendu cinq Aquabus en six ans d’activité. Un bateau solaire coûte entre 100 000 et 1 million de francs et le cycle d’achat est d’environ une année à cinq ans. Il est donc impossible d’établir un rendement suffisant en concentrant uniquement nos activités en Europe.» En poursuivant une stratégie de diversification et d’ouverture vers de nouveaux marchés, le directeur de Grove Boats espère bien devenir un acteur majeur de la propulsion électrique maritime mondiale d’ici à 2025.

 

 

Contact

Chemin des Cerisiers 27
1462 Yvonand (VD)

: +41 24 430 30 10

http://www.grove-boats.com/