La mécanique des fluides selon Optydro Concept (VS)


La mécanique des fluides selon Optydro Concept (VS)

C’est dans le domaine de la petite hydraulique que s’est lancée cette start-up en 2013. Spécialisée dans le design de roues de machines hydrauliques, elle développe également un ambitieux projet d’hydrolienne de rivière, en partenariat avec la HES-SO Valais et l’EPFL.

Année de fondation: 2013
Nombre d'employés: 2

La jeune entreprise propose son expertise dans le domaine des machines hydrauliques pour les projets de petites et moyennes puissances. «Nous effectuons des simulations numériques d’écoulement des fluides dans les machines hydrauliques et faisons le design de roues adapté au site hydrologique du client», explique ainsi Sébastien Alligné, l’un des fondateurs d’Optydro Concept.

Diplômé de l'INPG (Institut national polytechnique de Grenoble) et de l’EPFL en machines hydrauliques, il travaille sur divers mandats aux côtés de Jean-Louis Kueny, professeur émérite à l’INPG et spécialiste de l’optimal design de machines hydrauliques. Et c’est plus particulièrement dans le domaine de la mini-hydraulique qu’ils focalisent leurs recherches et que l’on fait appel à leurs compétences.

«Nous travaillons pour le compte de constructeurs de machines, essentiellement en France pour l’instant.» Plus précisément, les ingénieurs d’Optydro Concept dessinent des roues de type Francis adaptées à de moyennes chutes et, sur demande, effectuent le design de roues de type Kaplan ou Bulbe de petite puissance. «Nous fournissons la géométrie de la roue au constructeur, en lui transmettant des documents informatiques en 3D.» Analyse des écoulements, des fluctuations de pression et des vibrations induites dans la machine et le circuit hydraulique, tout est rigoureusement pris en compte afin d’optimiser les performances des futures installations ou d’installations existantes en cours de réhabilitation. «A la demande de nos clients, nous pouvons en effet proposer des solutions pour optimiser non seulement la roue, mais aussi toutes les pièces qui l’entourent.»

 

Dépôt de brevet d’hydrolienne

Autre axe majeur de développement de la start-up, la conception d’une hydrolienne de rivière. «Nous venons de déposer un brevet provisoire et devons valider notre concept d’ici au mois d’août 2014.» Effectuées en étroite collaboration avec la HES-SO Valais et l’EPFL dans le cadre du programme The Ark Energy subventionné par le Canton du Valais, ces recherches devraient permettre de développer des hydroliennes à axe horizontal dont les propriétés s’approchent de celles des éoliennes. Le principe? Convertir l’énergie cinétique de l’eau d’une rivière au moyen d’une turbine hydraulique immergée dans son lit. «Il s’agit, là aussi, de petite hydraulique mais pour laquelle on ne bénéficie pas d’une différence de hauteur d’eau comme pour les centrales à accumulation. En l’absence d’énergie potentielle, on ne peut ainsi compter que sur l’énergie cinétique résultant de la vitesse d’écoulement de la rivière. Le défi consiste donc à récupérer le maximum de cette énergie, un résultat que notre concept doit nous permettre d’atteindre.» Une technologie déjà éprouvée par les hydroliennes installées au large des océans - afin de récupérer l’énergie des courants marins -, qui n’est en revanche pas encore commercialisée en grande série pour une utilisation en rivière.

Contact

Route du Rawyl 47
1950 Sion (VS)

: +41 (0) 79 619 51 88
s.alligne@optydro.ch

http://www.optydro.ch