Partager:

Le chauffage par la fenêtre

27.01.2016

 La plupart des systèmes de chauffage courant tiennent compte de la température extérieure actuelle pour la régulation de la production de chaleur. Toutefois, les influences météorologiques restent trop peu considérées. Une régulation du chauffage qui prend compte des pronostics météorologiques permet de réaliser des économies d'énergie de 20 pour cent et plus selon le type de bâtiment. C'est ce que démontre un projet pilote et de démonstration dans le canton de Fribourg.

 
Une journée de novembre dans la commune fribourgeoise de Givisiez : après une nuit claire, la température extérieure reste fraiche le matin. Grâce au chauffage, la température dans la salle de conférence de la société Pronoό est agréable mais le soleil d'automne fait rapidement grimper le thermomètre et plus de soleil de la matinée brille sur surface vitrée, plus il fait chaud dans la salle de conférence. “ Si notre chauffage avait su que le soleil allait autant briller aujourd'hui, il aurait été inutile de l'activer ce matin ”, affirme Urs Grossenbacher, copropriétaire de Pronoό. La chaleur du soleil à elle seule aurait assuré une température ambiante agréable en ce jour d'automne. Elle aurait permis d'éviter la surchauffe de la salle de conférence et d'économiser des frais de chauffage.
 

Les bâtiments réagissent lentement

 
La scène décrite n'a rien d'exceptionnel. Elle se déroule quotidiennement dans les bureaux suisses mais également dans de nombreuses habitations. Certes, les chauffages courants réagissent à la météo mais ils le font trop lentement. En général, un capteur mesure la température extérieure et l'alimentation en eau chaude des radiateurs démarre en fonction de la température de déclenchement réglée. Cependant, ce système de régulation n'assure pas une climatisation optimale lors d'une journée d'automne ensoleillée : même si la température d'entrée diminue lorsque la température extérieure augmente, la température ambiante intérieure reste trop élevée en raison de l'inertie thermique du bâtiment.
 
Dans les maisons dont les pièces sont équipées de vannes thermostatiques, la température ambiante se régule plus efficacement mais ne permet souvent pas d'éviter complètement la surchauffe des pièces car les vannes thermostatiques réagissent mais n'anticipent pas. Pour trouver une solution au problème décrit, les techniciens et informaticiens de la société Pronoό ont conçu un tout nouveau concept qui permet à la régulation classique du chauffage de tenir compte des pronostics météorologiques dans la commande du chauffage. “ Vous pouvez éviter les températures ambiantes trop hautes ou trop basses si votre chauffage n'utilise pas seulement les données météorologiques actuelles mais également les pronostics météorologiques afin qu'il soit en mesure de tenir compte des changements prévus pour les heures et les jours à venir ”, affirme Grossenbacher.
 
Vous trouverez la version complète de l'article spécialisé concernant ce projet sur le lien suivant :www.bfe.admin.ch/CT/gebaeude



Source : Article écrit par Benedikt Vogel, sur mandat de l'Office fédéral de l'énergie/OFEN
Légende de la photo : L'EcoGateway est installé dans la chaufferie et y sert d'interface sur laquelle les valeurs de corrections calculées à partir des pronostics météorologiques sont transférées pour la régulation du chauffage.
Photo : Pronoó