Partager:

Le programme ProKilowatt, un exemple pour l’Allemagne et le G7

02.12.2015

Le programme ProKilowatt, développé depuis 2010 par la Confédération et géré par CimArk SA à Sion, fait des émules aux quatre coins de l’Europe. Il a d’ailleurs été déjà repris par l’Allemagne et pourrait l’être par d’autres pays. C’est ce qu’a précisé Walter Steinmann, directeur de l’Office fédéral de l’énergie. Ce dernier a présenté ProKilowatt le 11 novembre dernier à Berlin lors d’une réunion du G7. 

 
«L'Allemagne prend les instruments énergétiques suisses et les cite comme bons exemples aux autres pays dans le cadre de sa présidence du G7», souligne Walter Steinmann dans une chronique diffusée récemment sur le sitewww.energaiaplus.com. Le programme ProKilowatt, qui permet de soutenir les mesures d’efficience énergétique dans les entreprises et les collectivités par le biais d’appels d’offres publics figure parmi ces outils exemplaires.
 

Simonetta Sommaruga, à l’origine de ProKilowatt

Les premières discussions autour de cet outil ont eu lieu en 2006 dans le cadre de la commission de l’énergie du Conseil des Etats. Simonetta Sommaruga, actuelle présidente de la Confédération, était l’une des initiatrices de ce projet.
 
«Depuis 2010, nous avons engrangé un grand nombre d’expériences autour de ProKilowatt et des appels d’offres publics». Celles-ci ont été présentées le 11 novembre dernier à Berlin lors de la réunion thématique du G7 sur le thème de l’efficience énergétique. «Avec des montants variant entre 1,6 et 6 centimes par KWh économisé, de sensibles investissements à long terme dans le domaine des économies d’énergie ont pu être générés». A la suite de cette présentation, d’autres Etats se sont montrés très intéressés. Des réunions informelles avec des pays membres du G7 et du G20 sont ainsi prévues afin de partager le savoir-faire et les expériences suisses dans le domaine.

 

Echanges continus avec l’Allemagne

C’est il y a deux ans que la Suisse a présenté pour la première fois ProKilowatt au Ministère allemand de l’économie et de l’énergie. «Nos homologues ont été impressionnés par cet outil et nous ont demandé de les accompagner dans la mise en œuvre d’un outil similaire dans leur pays». Les échanges continuent et permettent à la Suisse d’obtenir également de l’Allemagne de précieux conseils dans le domaine de l’ouverture du marché de l’électricité et du gaz.
 
A noter qu’un prochain appel d’offres publics de ProKilowatt est prévu d’ici la fin novembre. Informations surwww.prokilowatt.ch