L’électrochimie : une technologie de choix pour favoriser l’économie circulaire


L’électrochimie : une technologie de choix pour favoriser l’économie circulaire

Spécialisée dans le domaine de l’électrochimie, RedElec Technologie SA est une entreprise valaisanne qui a réussi le pari un peu fou de diminuer l’empreinte écologique de la teinture du denim, tissu utilisé pour la fabrication des jeans. Initialement développé pour rendre soluble le colorant indigo, ce procédé utilisant l’électricité comme matière première trouve également des applications dans le traitement de l’eau, la revalorisation des métaux et le stockage de l’énergie.

 Il y a près de 15 ans, le chimiste et entrepreneur David Crettenand débute ses recherches sur la coloration des jeans. Sa persévérance et son assiduité lui ont permis de développer une technologie qui diminue par 10 l’impact environnemental de la teinture du denim. Traditionnellement, pour obtenir la couleur bleue du jeans, le tissu doit être trempé dans un mélange d’eau, d’indigo et d’un agent chimique permettant la réduction du colorant en une espèce soluble le leuco-indigo, un procédé très polluant. Grâce à la solution valaisanne, le leuco-indigo est formé par électrolyse, sans utiliser le moindre produit chimique.

Commercialisée à l’international par Sedo Engineerging, en particulier en Asie où sont localisés les principaux producteurs de denim, chaque machine industrielle utilisant la technologie de RedElec permet de teindre durablement quelques 25'000 jeans par jour. Une quinzaine de machines ont été mise en production à ce jour et constituent un premier pas important dans une industrie où l’impact environnemental reste conséquent.
 
 

Les compétences de RedElec au service de l’économie circulaire 

La capacité de RedElec à développer des procédés depuis des expériences prometteuses en laboratoire jusqu’à un succès commercial au niveau industriel a été démontrée pour le textile. Une démarche conforme pour viser une économie circulaire demande de designer des procédés de production économes en matières premières. Cette réussite pour le textile en est une parfaite illustration. Elle permet d’éviter l’utilisation d’un produit chimique polluant, impossible à recycler, en le remplaçant par de l’électricité. 
 
Outre l’industrie textile, le procédé trouve de nombreuses applications dans des domaines variés où des produits chimiques sont mis en œuvre et pour lesquels l’électricité est une alternative très avantageuse économiquement et écologiquement.  RedElec propose par exemple une solution efficace pour le traitement des effluents industriels aqueux. Des espèces très oxydantes sont produites dans le réacteur électrochimique et permettent la dégradation des polluants non biodégradables avant un traitement ultérieur dans les stations d’épuration des eaux. «Nous intervenons directement sur les sites industriels, là où les effluents sont le plus concentrés. Grâce à des bactéries qui vont «manger» les micropolluants, nous préparons en quelque sorte un repas comestible pour les STEP », explique David Crettenand.


 

La technologie de  RedElec pour garder les matériaux dans la "boucle"

L’électrochimie est également efficace pour l’élimination de métaux (cuivre, zinc, nickel, or, argent) contenu dans les effluents industriels pour les rendre compatible avec un traitement en STEP. Cependant, le réacteur breveté de RedElec permet d’aller encore plus loin puisqu’il ouvre la voie à une récupération efficace des métaux contenus dans les déchets industriels. Cette application est d’une importance grandissante, aussi bien pour atténuer les déséquilibres entre l’offre et la demande que pour des raisons environnementales. Elle répond à la nécessité d’une économie circulaire de renoncer à mettre des ressources en décharge. 
 
Pour répondre aux attentes de collectivités et de clients industriels actifs dans le traitement des eaux et des déchets, RedElec travaille actuellement sur le développement d’alternatives électrochimiques aux procédés traditionnels. En maintenant ses activités de recherche et développement en Valais, l’entreprise souhaite développer les compétences localement, avant de se frotter à l’international. Et puis, c’est l’occasion de démontrer une nouvelle fois que la Suisse dispose d’un environnement de recherche idéal pour amener l’innovation au cœur de son tissu industriel.
 

Kontakt

Rue des Artisans 14
1908 Riddes (VS)

: +41 27 306 55 20

https://www.redelec.ch/fr/