Partager:

De l’énergie tirée des ressources locales des régions de montagne

30.01.2020

 Les montagnes regorgent de sources d’énergie naturelles : de la chaleur et de l’électricité sont produites avec de l’eau, du soleil, du vent ou du bois. Les projets énergétiques génèrent des emplois et permettent ainsi de lutter contre le dépeuplement des régions de montagne. L’Aide suisse à la montagne intervient quand de micro-entreprises et des communautés atteignent leurs limites financières lorsque d’importants investissements sont nécessaires dans le secteur de l’énergie. C’est pourquoi sa campagne de collecte de cette année est consacrée aux «Energies renouvelables dans les régions de montagne» et appelle, du 3 au 15 février, à soutenir la population de montagne pour la réalisation de ses projets énergétiques. 

 
Dans les régions de montagne, les conditions géographiques et climatiques sont idéales pour produire de l’électricité et de la chaleur à partir de l’eau, du soleil, du vent ou du bois. Grâce aux progrès techniques, la production d’énergie devient de plus en plus efficace. Pour les régions de montagne, les projets énergétiques revêtent une importance considérable car les matières premières sont utilisées sur place de manière économique. Cette stratégie permet de créer des emplois et d’augmenter la valeur ajoutée localement. Outre les micro-entrepreneurs actifs dans le secteur de l’énergie, l’Aide suisse à la montagne soutient également les habitants de régions très reculées qui doivent se chauffer et produire de l’électricité pour leurs propres besoins. «Nous avons déjà aidé des familles d’agriculteurs de montagne à acheter un système de chauffage à bois ou encore une auberge de montagne à construire une installation photovoltaïque», explique Willy Gehriger, président du Conseil de fondation de l’Aide suisse à la montagne. Au cours des dix dernières années, la fondation a soutenu 74 projets d’énergie durable avec près de 3,8 millions de francs.
 

Société coopérative, La Biolettaz valorise le bois local

La Biolettaz est une société coopérative qui a été créée en mars 2015 au village du Séchey (vallée de Joux) à l’initiative de Thomas Bucher, conseiller communal. Avec le soutien de l’Aide suisse à la montagne, la coopérative a mis en place deux chauffages à distance pour la mise en valeur du bois régional. Elle regroupe 12 membres, dont la commune pour la grande salle et l’ancienne école transformée en locatif, deux agriculteurs, un serrurier et divers privés, soit plus d’un tiers de la population du village comptant 80 habitants. L’installation a pu être aménagée dans une fosse à purin au centre du village, permettant de limiter les coûts d’infrastructure. La puissance totale installée de 500'000 kilowattheures/an avec deux chaudières comprend une marge pour accueillir quelques nouveaux coopérateurs. Les plaquettes de bois sont fournies par la société locale Ecobois au Lieu qui met en valeur le bois abondant des forêts communales. En 2019, 400 m3 de bois ont été brûles et ont alimenté 15 ménages pour un total de 27 habitants, y compris le bâtiment du village avec la grande salle et trois ateliers ainsi que l’ancienne école avec un appartement et un atelier. Depuis son installation, La Biolettaz permet une économie annuelle de 40'000 litres de mazout.
 
 
Pour lire l'article complet, cliquez ici.
 
 
Pour en savoir plus sur la fondation de l'Aide Suisse à la Montagne : www.aidemontagne.ch