Partager:

Décarbonisation et transition énergétique au cœur de l’Event Smart Energy 2021!

01.09.2021

  « La décarbonisation et la transition énergétique sont-elles compatibles ? » : c’est autour de cette question que se sont réunis les nombreux participants de l’Event Smart Energy, organisé en partenariat avec CleantechAlps. Cette onzième édition s’est déroulée vendredi dernier à l’Aula FXB à Sion et a réuni plus de 130 intéressés, qui ont pu choisir entre la version en ligne ou présentielle. Des intervenants de qualité sont venus présenter leurs points de vue, recherches et constats liés à la transition énergétique. Entre exposés conceptuels et cas concrets, le public a pu élargir ses connaissances, notamment grâce aux apports de plusieurs entreprises suisses ou belges ! La version en ligne restera accessible jusqu’à fin octobre.


La matinée de conférences débute par l’intervention de Louise Rullaud, spécialiste des questions liées aux infrastructures et à la flexibilité auprès de l’entreprise belge Eurelectric. Face à une prise de conscience internationale en faveur de la décarbonisation de la société, l’intervenante est convaincue que les réseaux électriques ont une carte à jouer. « La décarbonisation va de pair avec l’électrification. A moyen terme, il faudrait atteindre un taux de 60% d’électrification directe dans l’économie européenne, en particulier dans le secteur du bâtiment et de l’industrie. » 

Nicolas Charton, directeur de l’entreprise E-CUBE Strategy Consultants, rebondit sur ces propos et détaille les enjeux auxquels le système électrique suisse doit faire face dans le processus de décarbonation. Face à des défis qualifiés de colossaux, l’orateur reste optimiste et précise : « c’est un investissement fort mais nous avons les technologies pour. S’engager dans la décarbonation, c’est éviter des situations dramatiques. »

Co-fondateur de Climate Neutral Commodity et spécialiste des marchés énergétiques, Paul Sébastien s’est attardé sur les aspects plus financiers. Il soutient que le négoce d’énergie peut être bénéfique pour le changement climatique. « Aujourd’hui, l’intérêt économique et l’intérêt climatique arrivent à un point de convergence, ce qui crée de nouvelles opportunités. » En effet, des investisseurs orientés business investissent désormais sur de nouveaux marchés énergétiques et soutiennent ainsi la lutte contre le changement climatique. 
 

Des solutions concrètes proposées par des entreprises suisses

La matinée d’exposés se poursuit avec François Fellay, qui amène un éclairage du terrain. Le directeur de l’entreprise OIKEN propose une nouvelle manière de représenter les besoins et consommations d’énergie : en termes de véhicules électriques plutôt que de ménages. Conscient que la transition énergétique et la décarbonation ne fonctionnent pas en silos, il démontre qu’en déployant différents dispositifs les économies de CO2 seront de 75% dans la mobilité, de 80% pour la chaleur et de 70% dans l’électricité. Une nouvelle plutôt réjouissante !

Imaginée par deux doctorants lors de leurs recherches au sein de l’ETH à Zürich, la solution de Climeworks permet de retirer le CO2 de l’air grâce à un collecteur innovant. Céline Olesen, Commercial Impact Manager auprès de l’entreprise, a détaillé le fonctionnement de cette technologie et a rappelé la vision de Climeworks : « avoir un impact réel sur le réchauffement climatique. » 
 

Neutralité climatique et transition énergétique décarbonée : que dit la science ?

Le changement climatique et ses implications sont des sujets passablement analysés par les scientifiques. En fin de matinée, plusieurs chercheurs ont partagé leur avis d’experts sur les questions liées à la transition énergétique décarbonée ou la neutralité climatique. Manuele Margni, professeur à l’Institut Energie et Environnement à la HES-SO Valais/Wallis, et François Maréchal, professeur en génie mécanique à l’EPFL Valais, analysent le compromis durable que nécessite une transition énergétique décarbonée. Il ressort de leurs différents travaux que les technologies renouvelables doivent répondre à un besoin. Il s’agit d’investir dans une infrastructure qui fournit les services demandés tout en garantissant l’approvisionnement et, à l’idéal, favoriser les réseaux circulaires (réutilisation des déchets comme source d’énergie, …).

La matinée s’est conclue par l’intervention d’Augustin Fragnière, Expert en politiques climatiques au sein du Centre interdisciplinaire de durabilité de l’Université de Lausanne. Après s’être attardé sur les notions de neutralité carbone et d’émission zéro net, il a défini une méthodologie en trois étapes pour élaborer sa stratégie climatique. « Pour atteindre l’objectif final, il faut que tout le monde réduise ses émissions » conclut-il.
 

Découverte du chauffage à distance de Sion et du démonstrateur de Aleph-Insight

Au programme de l’après-midi de l’Event Smart Energy, les participants ont eu la chance de visiter le chauffage à distance de Sion, un projet important qui occupe actuellement l’entreprise OIKEN. D’une envergure exceptionnelle, entre défis techniques, chantiers complexes et engagement politique, cet ouvrage est une fabuleuse aventure humaine, qu’OIKEN a fait découvrir à travers une exposition originale et didactique.

La jeune pousse valaisanne Aleph-Insight a proposé une visite de son démonstrateur, une technologie innovante qui permet de détruire toute odeur. En utilisant la photochimie, ce système peu énergivore assainit l’air notamment dans les bâtiments d’élevage. Cette technologie a l’avantage d’améliorer le bien-être des animaux et leur productivité. D’autres start-up, à l’image d’UrbioWattAnywhere et Neocarbons, ont présenté leurs activités via des pitches originaux.
 

Des opportunités et des défis pour construire le paysage énergétique de demain

Cette onzième édition a été un succès et a démontré, une nouvelle fois, qu’il existe de nombreuses opportunités dans le domaine de l’énergie. D’importants efforts doivent être fournis pour remplir les engagements de Paris pour la protection du climat. « S’il y a une chose que l’on peut retenir de cette journée, c’est que le défi reste colossal et demande des efforts à différents niveaux. Cependant, ce n’est pas une raison pour baisser les bras », a conclu Paul-André Vogel, modérateur de l’évènement.

Le replay vidéo de la onzième édition de l’Event Smart Energy peut être consulté en ligne durant les 60 prochains jours. Pour cela, il suffit de vous inscrire à la version en ligne de l’évènement.

Réservez d’ores et déjà la date du 26 août 2022 pour la douzième édition de l’Event Smart Energy ! Les organisateurs et partenaires se réjouissent déjà de vous y retrouver.