Partager:

La PME valaisanne BEM optimise le rendement des panneaux solaires

15.07.2020

Rendre les panneaux solaires plus efficaces : c’est la mission que s’est donnée la PME valaisanne Bühler Entreprises Monthey (BEM). Grâce à des petits boîtiers contrôlables à distance, l’entreprise optimise le rendement des installations solaires, qui est notamment réduit par les ombres portées des bâtiments voisins. L’entreprise a fait récemment l’objet d’un reportage du Matin Dimanche, à l’occasion de l’inauguration d’une installation à Bâle. 

« Les ombres portées diminuent successivement la captation du rayonnement à mesure que le soleil tourne, explique Andreas Schoeni, directeur de BEM, dans l’article du Matin Dimanche. « Or, comme dans une batterie contenant plusieurs piles, il suffit qu’un seul soit affaibli pour que la production de toute une ligne s’en ressente.»

L’entreprise a donc développé, avec plusieurs partenaires, un système de gestion contrôlable à distance. «De petits boîtiers, appelés optimiseurs, cherchent en permanence le «maximum power point», c’est-à-dire le point où le panneau produit le plus d’énergie», précise Andreas Schoeni. Il est possible de faire la maintenance des panneaux à distance. Une application mobile avertit ainsi son propriétaire en cas de problème. 

 

Une installation en route à Bâle

Une installation optimisée est sur le point d’être mise en service au Stücki Park à Bâle. Selon Andras Schoeni, toujours interviewé dans Le Matin Dimanche, une année de production en plus suffit à amortir le surcoût, ce qui fait sens pour des centrales qui durent entre vingt-cinq et trente ans.

L’utilisation des optimiseurs de BEM permettra ainsi d’augmenter le nombre de surfaces susceptibles d’accueillir des panneaux solaires. Et peut-être de pouvoir accélérer la démocratisation du solaire en Suisse et en Europe.

 

Une cinquantaine d’employés 

BEM, basée à Monthey, est l’une des entreprises suisses à la pointe dans le domaine des installations électriques industrielles et les énergies renouvelables. Créée en 1982, elle compte environ une cinquantaine d'employés et d'apprentis. Elle est organisée en quatre secteurs qui se sont consolidés au cours des années : les installations électriques domestiques, les installations électriques industrielles, les installations de moyenne tension et d'alimentation en énergie de forte puissance, ainsi que la fabrication de tableaux électriques.

 

Source : article du Matin Dimanche (05.07.2020), écrit par Ivan Radja