Partager:

Le chauffage à distance de Sion franchit une étape clé et prend l’art à témoin

30.11.2021

Le chauffage à distance (CAD) de Sion vient de franchir une étape clé. Le micro-tunnelier actif à six mètres au-dessous du lit du Rhône, a achevé sa traversée en creusant un tunnel long de 198 mètres destiné à accueillir les tubes du futur réseau de CAD. Afin de célébrer cette prouesse technique, OIKEN s’associe à Art Valais pour donner vie à une œuvre éphémère au cœur même de ce chantier colossal.

 
Entre défi technique et engagement visionnaire en matière de transition énergétique, le CAD de Sion poursuit son avancée. Initié par la Ville de Sion, l’UTO et OIKEN, ce projet d’avenir permettra à terme d’économiser l’équivalent de 20'000 tonnes de CO2 en revalorisant la chaleur émise par l’usine d’incinération des déchets (l’UTO). La consommation de l’équivalent de 10'000 ménages pourra être ainsi couverte par cette nouvelle technologie. 


Le franchissement du Rhône, un défi technique 

Jalonné de nombreux obstacles naturels, le raccordement de l’UTO à la ville de Sion réunit un large champ de compétences et d’expertises de pointe. Le franchissement du lit du Rhône en souterrain constitue à ce titre l’un des plus grands défis de ce projet. Nommé Yasmine en l’honneur de la conductrice de travaux, le micro-tunnelier en charge de creuser le passage sous le fleuve aura mis 53 jours pour atteindre son objectif. Ce tunnel de près de 200 mètres de long a nécessité l’excavation de plus de 1000 m3 de gravats, le tout à six mètres au-dessous du niveau du Rhône. Il pourra désormais accueillir les conduites du nouveau chauffage à distance.

« Il s’agit d’une étape clé de la construction de ce réseau et le franchissement du Rhône est le symbole qu’aucun obstacle n’empêchera son déploiement complet. Je suis fier de la capacité de notre entreprise à conduire des chantiers de cette envergure. Nous disposons aujourd’hui des compétences de pointe dans la planification, l’étude et la réalisation de réseau thermique de grande envergure. Cela nous permet d’envisager le développement d’autres projets en toute confiance. » commente François Fellay, directeur général de OIKEN. 


L’art, témoin d’une énergie naturelle et créatrice 

OIKEN a souhaité marquer la réussite de cette étape clé du projet en invitant l’art au cœur de ce chantier d’envergure. Il a donc été confié à Art Valais le soin d’imaginer une installation éphémère au sein même du tunnel sous le Rhône. C’est dans ce contexte, à la croisée des énergies, que l’œuvre inédite intitulée « Rainbow » prend vie. Pensée et réalisée par les artistes Eric Morzier et Florian Pittet du studio genevois SIGMASIX et Issam Rezgui alias Jasm One, fondateur de l’association Art ValaisIWallis, elle associe graffitis et installations lumineuses.

Composé de sept étapes et tableaux distincts, « Rainbow » est un voyage au cœur de la thématique de l’eau, à travers une rencontre originale entre peintures rupestres et flux d’énergies. « Cette proposition fut pour nous une opportunité et un challenge inédits permettant à l’art de célébrer un chantier d’exception. L’œuvre place, physiquement et culturellement le projet Art Valais au cœur de sa thématique : la sensibilisation à l’eau et au développement durable » confie l’artiste Issam Rezgui.


Source et image : communiqué de presse OIKEN