Partager:

Le solaire thermique pour économiser de l'énergie dans l'industrie

21.08.2019

L’industrie suisse consomme environ 18% de l’énergie annuelle. Dans les cas où il est question d’utilisation de chaleur, bien souvent c’est de l’énergie fossile qui entre en ligne de compte. Dans ce domaine, le solaire thermique a un rôle important à jouer comme le montre l’étude de faisabilité «Solare Prozesswärme in der Schweiz» réalisé par SPF, Lesbat et Swisssolar.

 
L’étude s’intéresse aux processus qui demandent une température inférieure à 130 degrés. Une température qu’il est possible d’atteindre avec des installations conventionnelles. L’accent est mis ici sur le compte de résultat de l’installation, en tenant compte de l’emplacement, des coûts du champ collecteur et de l’intégration et les économies de CO2 réalisées en remplaçant les combustibles fossiles par l’énergie solaire.
 
Après une analyse de l’industrie en Suisse, certains domaines précis semblent plus adaptés à la technique. Leurs processus sont plus appropriés à la chaleur qu’il est possible de produire grâce au soleil. Les secteurs de l’alimentaire, de la chimie-pharma, du textile et du papier sont intéressants pour une adaptation à l’énergie solaire. Les calculs réalisés durant l’étude montrent qu’il est potentiellement possible de couvrir 45% de l’énergie pour la production de chaleur par du solaire thermique, ce qui représente 14,6 PJ par année.
 
Un outil gratuit appelé SOLIND a été développé pour réaliser une étude de faisabilité rapide et simplifiée pour la mise en œuvre de solaire thermique dans l’industrie. L’outil a été développé en collaboration entre Swissolar et les deux instituts SPF et Lesbat dans le cadre du projet Sol-Ind Swiss financé par SuisseEnergie ainsi que les agences pour l’énergie des cantons de St-Gall et de Vaud.
 
 
Source : energeiaplus, article écrit par Fabien Lüthi