Partager:

Les émissions de CO2 des voitures de tourisme neuves ont baissé en 2020

11.08.2021

 Le marché des véhicules a été fortement touché par la pandémie de coronavirus: par rapport à 2019, le nombre de voitures de tourisme nouvellement mises en circulation a reculé de 24%, celui des nouvelles voitures de livraison de 20%. En outre, de nouvelles valeurs cibles concernant les émissions de CO2 sont entrées en vigueur. La consommation moyenne des nouvelles voitures de tourisme immatriculées a baissé de 7,1% à 5,74 litres d’équivalent essence aux 100 kilomètres par rapport à l’année précédente. Avec près de 123,6 g de CO2 par kilomètre, les émissions moyennes de CO2 des voitures neuves sont aussi nettement inférieures, puisqu’elles étaient encore de 138,1 g de CO2/km en 2019.

En vigueur depuis le début de l’année 2020, la valeur cible de 95 g/km pour les émissions de CO2 n’a cependant pas été atteinte. Des sanctions d’un montant total d’environ 132,5 millions de francs (2019: 78,1 millions de francs) ont été perçues auprès des importateurs de voitures de tourisme neuves. Depuis 2020, les prescriptions concernant les émissions de CO2 s’appliquent également aux voitures de livraison et aux tracteurs à sellette légers nouvellement immatriculés, dont les émissions de CO2 se situaient à 176,4 g de CO2/km (2019: 181,5 g de CO2/km). Dans cette catégorie aussi, la valeur cible de 147 g de CO2/km est loin d’être atteinte, ce qui a occasionné des sanctions pour une valeur cumulée de 15,7 millions de francs.

En 2020, environ 238 000 voitures de tourisme ont été nouvellement immatriculées, soit près de 24% de moins qu'en 2019. La part des véhicules de tourisme électriques (équipés de batteries ou hybrides rechargeables) dans le parc des véhicules neufs a nettement augmenté pour s'établir à 14,4% (2019: 5,6%). La part des véhicules diesel a quant à elle diminué pour s'établir à 23,9% (2019: 26,7%).
 
La moyenne des émissions de CO2 des voitures neuves s'élevait à environ 123,6 g de CO2/km, soit une baisse de 10,5% par rapport à l'année précédente (2019: 138,1 g de CO2/km). Tous types de propulsion confondus, la consommation moyenne d'énergie exprimée en équivalents essence a aussi diminué, mais de façon moins marquée, pour atteindre 5,74 litres aux 100 kilomètres (réduction de 7,1%, 2019: 6,18 litres aux 100 kilomètres). Cette évolution est imputable à l'augmentation du nombre de véhicules électriques. Bien qu'ils consomment aussi de l'énergie, ils n'émettent pas de CO2 en mode électrique. La tendance à l'électrification continue de jouer un rôle déterminant pour l'évolution de l'efficacité de l'ensemble du parc de véhicules. Du côté des modèles à moteur à combustion, la diminution est nettement plus faible que dans le reste du parc (véhicules à essence: -2,9%, diesel: -1,6%). Le nombre en forte hausse des immatriculations de modèles hybrides explique ce recul.
 
 
 

Baisse des émissions pour les voitures de livraison et les tracteurs à sellette légers

 
Depuis 2020, une valeur cible de 147 g de CO2/km est en vigueur pour les voitures de livraison et les tracteurs à sellette légers (ci-après «VUL» pour «véhicules utilitaires légers»). En 2020, environ 27 000 VUL neufs ont été immatriculés, soit près de 20% de moins qu'en 2019. Ce recul est d'une part le fait de la pandémie de coronavirus. D'autre part, de nombreuses immatriculations ont été anticipées en 2019, avant l'entrée en vigueur des valeurs cibles concernant les émissions de CO2. Les excédents de stock ont ensuite été écoulés en 2020.
 
Dans le parc de VUL neufs, 89,6% étaient des véhicules diesel (2019: 85,2%) et 2,7% des véhicules électriques (2019: 1,6%). Ici aussi, la tendance à l'électrification est manifeste, même si elle est plus timide que dans le domaine des voitures de tourisme. Les émissions de CO2 des VUL s'élevaient en moyenne à 176,4 g CO2/km en 2020 (2019: 181,5 g CO2/km) et la consommation moyenne s'établissait à 77,76 litres d'équivalent essence aux 100 kilomètres (2019: 7,95 litres d'équivalent essence aux 100 kilomètres). Le poids à vide moyen de l'ensemble des VUL a augmenté de 2,6% par rapport à 2019 pour s'établir à 2240 kg (2019: 2183 kg). 
 
 
Source : OFEN