Partager:

Quatre nouvelles levées de fonds pour des start-up cleantech romandes !

21.12.2022

Les bonnes nouvelles s’enchaînent pour les start-up romandes actives dans les technologies propres. Après les annonces de CompPair, Insolight et Daphné Technology il y a quelques jours, c’est au tour de Proxipel, de Zaphiro Technologies, de Voltiris et de SmartHelio de lever des fonds. C’est Romande Energie qui prend une part dans Proxipel, alors que divers investisseurs suisses et internationaux ont participé au tour de financement de SmartHelio et de Voltiris. Pour sa part Zaphiro a pu compter sur un investissement de 6,4 millions de francs d’investisseurs comme ABB, CDP Venture Capital et d’autres. « Le climat d’investissement dans les cleantech de notre région n’a jamais être aussi favorable depuis une année », précise Eric Plan, secrétaire général de CleantechAlps, qui s’attend à d’autres annonces réjouissantes de ce type ces prochaines semaines. 

Romande Energie SA a donc annoncé récemment qu’elle prenait une part de 4,5 % dans la jeune société Proxipel basée à Le Vaud. Celle-ci a eu l’idée de créer une usine à pellets itinérante capable de se déplacer sur site et de transformer les déchets verts en pellets pour le chauffage. Montée sur semi-remorque, l’usine à pellets peut sans encombre intervenir par exemple auprès de communes et leur service forestier ou dans les déchetteries directement, pour autant que le bois n’ait pas préalablement été traité.

Le succès de cette usine à pellets, qui a remporté le prix de l’Innovation de Région Nyon, s’étend par ailleurs outre-frontière puisque de nombreux pays ont déjà manifesté leur intérêt pour des répliques de ce camion-usine. En plus de la production de pellets qui correspond à une forte demande, Proxipel s’inscrit dans un circuit qui ravit les exploitants forestiers qui n’auront ainsi plus à payer pour débarrasser les résidus forestiers et pourront même recevoir de l’argent grâce à la vente des pellets. Une économie circulaire bienvenue en ces temps de crise énergétique.

Réduire le temps de mise en service des fermes solaires

De son côté, SmartHelio, spin-off de l'EPFL et basée à Lausanne, annonce qu'elle a levé 5 millions de dollars pour poursuivre le développement de sa solution de maintenance prédictive pour les systèmes photovoltaïques (PV). Son objectif est de réduire de 90% le temps de mise en service des fermes solaires et de servir plus de clients, plus rapidement.

SmartHelio a développé un logiciel qui prédit les pannes des systèmes PV en temps réel - évitant ainsi les temps d'arrêt et augmentant le chiffre d'affaires jusqu'à 10 %. La solution de la société est déjà utilisée par les principaux développeurs solaires en Europe, en Asie et aux États-Unis pour rendre les installations solaires rentables et durables.

Le tour de financement a été lancé par l’incubateur Y Combinator. Ce dernier a participé à l’investissement, en plus d'un groupe plus important d'autres investisseurs de Suisse et des États-Unis. Les nouveaux fonds seront principalement utilisés pour le développement de produits. 

Expansion possible pour Zaphiro grâce à la levée de fonds

Zaphiro Technologies, une entreprise basée à Lausanne et active dans le domaine des technologies propres et des réseaux intelligents, a pour sa part réalisé un tour de financement de série A de 6,4 millions de francs. Les investisseurs sont ABB Technology Ventures, CDP Venture Capital SGR, Club degli Investitori, Excellis, et un investisseur privé introduit par UBS Growth Advisory. En outre, Zaphiro a obtenu le soutien financier du Fonds technologique.

Avec SynchroGuard, sa plateforme logicielle IoT pour réseaux intelligents, Zaphiro aide les gestionnaires de réseaux à aborder la transition énergétique en atténuant l'impact des énergies renouvelables et des véhicules électriques sur la stabilité des réseaux de distribution d'électricité. Ce financement de série A permet à Zaphiro de commercialiser et de développer sa solution dans de nouvelles zones géographiques et sur de nouveaux marchés, ainsi que de continuer à innover.

1,4 million de francs pour Voltiris

Voltiris, une société innovante dans le domaine de l'énergie fondée par Nicolas Weber, Jonas Roch et Dominik Blaser, a levé 1,4 million de francs suisses lors d'un tour de table de pré-amorçage afin d'accélérer le développement et la commercialisation de sa nouvelle technologie de modules solaires pour les serres. Ce financement lui permettra d’étendre ses installations pilotes, en préparant le terrain pour la production industrielle et en ajoutant des compétences clés à l'équipe existante.

Des investisseurs suisses de renom, dont Serpentine Ventures, Business Angels Switzerland et SICTIC, ont participé à ce tour de financement. Voltiris a également obtenu le soutien de la Fondation suisse pour le climat et de la Fondation pour l'innovation et la technologie (FIT).

« Voltiris a mis au point une solution unique qui permet non seulement d'économiser de l'énergie, mais aussi d'accroître la résilience de notre système alimentaire. Il s'agit d'une percée majeure, l'une des nombreuses dont nous aurons besoin pour lutter contre le changement climatique. Je suis très impressionné par la direction et l'équipe de Voltiris, et je suis convaincu de leur capacité à concrétiser cette vision ambitieuse », a déclaré Ivo Petrov, membre de Business Angels Switzerland et conseiller chez AgFunder.

Début 2023, Voltiris lancera plusieurs projets solaires avec des producteurs de tomates et de fleurs en Suisse et aux Pays-Bas. 

 

Source : communiqués de presse