Partager:

Signature de la feuille de route commune visant à promouvoir la mobilité électrique

06.02.2019

À l’invitation de Madame Doris Leuthard, des représentants des secteurs de l’automobile, de l’électricité, de l’immobilier, des exploitants de flottes de véhicules, des associations ainsi que des représentants de la Confédération, des cantons, des villes et des communes ont signé à Berne une feuille de route commune visant à promouvoir la mobilité électrique. L’objectif de cette feuille de route est d’augmenter à 15% la part des véhicules électriques dans les nouvelles immatriculations de voitures de tourisme d’ici 2022.

 
Les bases de la feuille de route ont été jetées à Berne le 28 mai 2018 lors de la table ronde sur la mobilité électrique. Madame Doris Leuthard avait invité des représentants du secteur de l'électricité et de la mobilité ainsi que de la Confédération, des cantons et des villes à s'accorder et à collaborer sur un objectif commun visant à promouvoir la mobilité électrique. Les participants ont convenu de l'élaboration d'une feuille de route dont le but est d'augmenter à 15% la part des véhicules électriques dans les nouvelles immatriculations de voitures de tourisme d'ici 2022. Plus de 50 organisations et entreprises de différentes branches ont depuis contribué à la concrétisation de cette feuille de route et ont mis au point des mesures dans leur sphère d'influence. La feuille de route, maintenant disponible, a été signée en décembre dernier à Berne par les représentants des organisations et des entreprises participantes ainsi que par Madame Doris Leuthard.
 
 

Mesures concrètes pour atteindre les objectifs

L'engagement remarquable de tous les participants a permis concevoir un vaste train de mesures jetant les bases de la promotion de la mobilité électrique en Suisse. La feuille de route pour la mobilité électrique 2022 contient des mesures concrètes dans trois domaines d'action prioritaires: le bon développement du marché des véhicules électriques, des infrastructures de recharge optimales et des mesures incitatives et conditions-cadres. Ces champs d'action doivent être poursuivis conjointement. La création de points de recharge dans les bâtiments, la mise en place d'un réseau national de stations de recharge rapide pour véhicules électriques, la formation ciblée et la qualification de personnel spécialisé, des ajustements réglementaires ou encore le développement rapide du marché des véhicules électriques comptent parmi ces mesures.
 
À l'aide de mesures de coordination complémentaires et de la mise en œuvre d'activités communes, les synergies peuvent être exploitées et leurs effets augmentés. La feuille de route reflète un processus dynamique: elle représente l'état actuel des travaux et peut par la suite être complétée par des mesures supplémentaires.
 
 

Une feuille de route ouverte à d'autres acteurs

La feuille de route pour la mobilité électrique reste ouverte à d'autres organisations et entreprises qui souhaitent également contribuer à la réalisation des objectifs. Ces dernières sont invitées à formuler et publier leurs propres mesures. Elles peuvent adhérer à la feuille de route par autodéclaration.
 
La mise en œuvre de la feuille de route a débuté en janvier 2019. Il est prévu de régulièrement informer le public de l'état de la mise en œuvre, et ce, pour la première fois à l'occasion du Congrès suisse de la mobilité électrique qui aura lieu à Berne du 17 au 18 septembre 2019 dans le cadre de l'Arène de la mobilité.
 
 
Source : DETEC