Partager:

Une tendance à la hausse pour le pellet

24.04.2019

2018 marque une nouvelle année de succès pour le pellet: la consommation a pour la première fois passé le cap des 300 000 tonnes. La production suisse progresse elle aussi, preuve que l’agent énergétique renouvelable gagne sans cesse en importance pour l’économie de notre pays.

En 2018, près de 1000 chaudières à pellets ont été vendues, une hausse de 9% par rapport à 2017. Particuliers et entreprises sont donc de plus en plus nombreux à passer au combustible pratique fabriqué à partir du bois. Pour exploiter ces chauffages, près de 305 000 tonnes de pellets ont été consommés en 2018, soit 7% de plus qu’en 2017.
Une part non négligeable de 71% de ces besoins a pu être couverte par les granulés suisses. La production emboîte donc le pas à la demande: les 227 000 tonnes produites par les fabricants de pellets suisses représentent une augmentation de 8% par rapport à l’année précédente.

Pour ce qui est de l’utilisation des énergies renouvelables, nous devrions prendre comme exemple l’Autriche voisine. Sa consommation de pellets s’élève à près de 960 000 tonnes en 2018. C’est l’équivalent de 480 millions de litres de mazout ou de 1,3 million de tonnes de CO2, soit la consommation suisse multipliée par plus de trois. Tandis que presque la moitié de nos bâtiments continuent d’être chauffés au mazout, moins d’un cinquième des ménages autrichiens dépendent encore du pétrole. La croissance du marché suisse du granulé prouve certes que nous sommes sur la bonne voie pour passer aux énergies renouvelables. Mais un coup d’œil au-delà de nos frontières nous montre un potentiel bien plus considérable.

Plus d’informations sur le chauffage aux pellets sont fournies sur le site www.propellets.ch.

 

Source et crédit photo: proPellets.ch