Partager:

Des habitations en PET, c’est pour bientôt !

23.09.2020

L’entreprise cleantech UHCS a conçu un système de construction de maisons modulaires avec du PET recyclé pour lutter contre les déchets plastiques et rendre les habitations abordables. Igor Ustinov, concepteur de ce nouveau modèle de construction, a donné une interview dans le magazine « Efficience 21 ». Il y explique son concept ainsi que son apport à la société locale en introduisant l’économie circulaire et régionale dans le secteur du logement.

Dans un contexte de forte croissance démographique, il est nécessaire de trouver un moyen pour créer des logements de qualité et bon marché partout dans le monde. De plus, les matériaux actuels pour la construction de bâtiments induisent des problèmes environnementaux comme la déforestation ou les inondations. Alors que les ressources naturelles s’épuisent, la production de PET augmente. En effet, en 2018, 348 millions de tonnes de plastique ont été produites contre 338 millions l’année précédente. Etant donné la quantité de plastique disponible, il serait intéressant de valoriser les déchets plastiques. « L’institut Carbios a évalué à 100 milliards de dollars de perte de marché le non-recyclage annuel de 100 millions de tonnes de plastique », rapporte Igor Ustinov.

 

Les déchets plastiques transformés en habitations

L’artiste Igor Ustinov a imaginé une nouvelle manière de valoriser les déchets plastiques. Il a mis sur place un système modulaire réalisé en PET recyclé pour la construction d’habitats. En d’autres termes, le PET recyclé permet de fabriquer des profilés qui peuvent être assemblés pour construire les bases d’une maison. « L’idée est d’utiliser l’économie dormante des déchets plastiques afin de contribuer au développement sans impacter la nature », explique Igor Ustinov. Le vice-président de Roche, André Hoffmann, s’est joint à lui pour mettre en place ce projet.

Le système UHCS, un modèle structurel cubique modulable, permet de construire des habitations jusqu’à deux étages. En respectant les normes SIA (Suisse) et ISO (international) les plus exigeantes, les structures sont fabriquées de sorte qu’on puisse implanter des dispositifs durables tels que des panneaux solaires. Igor Ustinov a annoncé qu’une première habitation en PET devrait y voir le jour en 2021 en Valais.

 

Pour une économie circulaire et locale

Le système de construction d’UHCS est conçu pour être facilement produit n’importe où dans le monde. En effet, la technique de l’extrusion est pratiquée partout ce qui permet de concéder la fabrication des logements aux locaux.

UHCS a pensé à la mise en place d’une économie circulaire pour générer moins de déchets tout en permettant aux populations les plus pauvres de financer les maisons UHCS. Par exemple, Igor Ustinov explique que l’ensoleillement de certaines régions permettrait de générer un revenu avec la vente d’électricité que les panneaux solaires produiraient. Il expose également le concept de consigne pour la collecte du PET : « ceux qui rapportent leurs bouteilles pourraient recevoir le prix de cette consigne en monnaie épargne, qui rapporterait des revenus grâce à l’upcycling de la matière ».

 

Source : Efficience 21