Partager:

Qaptis reçoit 100'000 CHF de la FIT pour sa solution de capture du CO2

10.05.2022

La spin-off de l’EPFL Qaptis a développé une technologie capable de capter 90% du CO2 émis par les moteurs à combustion interne, principalement ceux des camions et des bateaux. Le prêt Tech Seed de la Fondation pour l’Innovation Technologique (FIT) aidera Qaptis à finaliser son prototype en vue de lancer la commercialisation de son produit.


Environ 350 millions de camions et 95'000 bateaux circulent dans le monde. Ensemble, ils émettent 3’440 mégatonnes de CO2 par année, soit 8% des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Pourtant, il n’existe pas actuellement de solution pour décarboniser rapidement et facilement ces secteurs et atteindre l’objectif de la Commission Européenne de réduire les émissions de gaz à effet de serre d'au moins 40% d'ici à 2030 et d’atteindre la neutralité carbone d'ici 2050. 
 

Jusqu’à 90% des émissions de CO2 capturées

Pour réduire drastiquement les émissions des camions et des bateaux, la jeune pousse Qaptis, membre de CleantechAlps, a mis au point un système appelé « kit » et permettant de capturer jusqu’à 90% des émissions de CO2 – ainsi que les oxydes d’azote. L’innovation réside dans l’utilisation de la chaleur du moteur pour faire tourner le kit et ainsi capturer le CO2 à la sortie du pot d’échappement. L’installation sur des véhicules existants est très simple et, grâce à son faible poids, le kit n’impacte pratiquement pas la consommation de carburant. Par conséquent, Qaptis offre une alternative attractive pour réduire de manière significative les émissions des gaz à effet de serre d’une flotte sans devoir remplacer les véhicules et l’ensemble de l’infrastructure d’approvisionnement.

Une fois capturé, le CO2 est comprimé jusqu'à sa forme liquide et stocké directement à bord, avant d’être collecté (dans les stations-service par exemple). Il peut ensuite être valorisé par différentes voies ou vendu à des utilisateurs finaux de CO2. La mise en place d’un tel réseau pour la collecte et monétisation du CO2 sera la clé du succès à terme. Pour ce faire, Qaptis prévoit de proposer des abonnements aux propriétaires de flottes de véhicules pour fidéliser ses clients et garantir un approvisionnement exclusif en CO2.  
 

Plusieurs prix décrochés en 2021

Issue du laboratoire Industrial Process and Energy Systems Engineering (IPESE) de l’EPFL sur le campus de Sion, Qaptis a déposé un brevet, validé en 2019, pour protéger sa technologie. La start-up valaisanne fondée en 2021 a ensuite remporté le prix RIE de l’Association pour la Recherche et l’Innovation Energétique et décroché la troisième place à la finale mondiale de Climate LaunchPAD, l'un des concours les plus compétitifs pour les start-up durables. L’entreprise bénéficie aussi du soutien de l’Office Fédéral de l’Environnement et de la Fondation The Ark. Elle a notamment participé à l’accélérateur maritime d’EIC Climate-Kic. En avril 2022, Qaptis a en outre mené avec succès une campagne de crowdfunding qui lui a permis de rassembler un peu plus de 25’000 CHF.

En ce qui concerne l’avenir, Qaptis prévoit de valider sa technologie et son plan de production dans les trois ans. Le prêt Tech Seed de la FIT aidera notamment la start-up à financer le développement de son premier prototype. En 2023, l’entreprise valaisanne prévoit une levée de fonds Seed et la réalisation de son produit minimum viable, en vue de lancer la production de son kit dans les années qui suivront.
 

Source et image : communiqué de presse Qaptis