Partager:

Un navire innovant produit par MobyFly voguera sur la Seine lors des JO 2024

02.12.2021

L’entreprise valaisanne MobyFly fait à nouveau parler d’elle dans la presse helvétique. Et pour cause, elle vient de signer un accord avec un opérateur de transport français qui souhaite utiliser les navires écologiques de MobyFly lors des prochains Jeux olympiques de Paris 2024. L’une de ces embarcations dernier cri voguera sur la Seine !


Le comité d’organisation des Jeux Olympiques doit s’assurer que le transport des athlètes, des membres de l’encadrement, des officiels et des invités s’effectue dans des conditions acceptables. Afin d’y parvenir, les organisateurs veulent utiliser la Seine comme voie de transport, ce qui permet de diminuer considérablement le temps de trajet. En effet, en utilisant les bateaux MobyFly, il est possible de relier le Pont de Neuilly au Stade Yves du Manoir, via Saint-Ouen et Saint-Denis (non loin du stade olympique) en 25 minutes contre respectivement 40 minutes en voiture ou 1 h 50 en transports publics.

Basée à Collonges (VS), l’entreprise technologique MobyFly s’est donné pour mission de développer des bateaux de transport à hydrogène ou électrique. Ces derniers sont dotés de foils (sorte d’ailerons) qui permettent de naviguer hors de l’eau et de gagner en performance. A partir d’une certaine vitesse, le design du foil crée une dépression/surpression qui soulève une partie de la coque. Affranchi du frottement de l’eau, l’engin accélère et atteint des pointes de vitesse pouvant aller jusqu’à 70km/h.
 

Un premier bateau-test dès septembre 2022

Le premier bateau MobyFly sera en test sur la Seine en septembre 2022 et pourra accueillir douze passagers. Il bénéficie d’une autonomie de 180 km et de 100 km pour le foil. « Les batteries pourront être rechargées rapidement et permettront à l'opérateur d’exploiter la ligne durant toute la journée », résume dans les lignes du 20 minutes Anders Bringdal, cofondateur de la société valaisanne.

La commande sera finalisée dans une année environ, pour un nombre d’embarcations compris entre un et cinq. Une fois les Jeux terminés, ces bateaux serviront aux trajets des pendulaires ou à l’événementiel.
 

Prochaines mises en service à Lisbonne et Lugano

Dès 2022, neuf bateaux MobyFly seront progressivement mis en service sur le Tage à et aux alentours de Lisbonne. Ces embarcations permettront de transporter entre douze et trois cents passagers. En Suisse, un bateau de soixante places sera mis en service dès 2023 sur le lac de Lugano. Des tests sont prévus l’an prochain. Au total, six projets sont en cours de développement.
 

Source : 20 minutes