CompPair : et si les matériaux composites s’auto-réparaient ?


CompPair : et si les matériaux composites s’auto-réparaient ?

Fruit de 12 ans de recherche au sein du laboratoire de mise en œuvre des composites avancés de l’EPFL, la technologie bio-inspirée développée par la jeune entreprise CompPair utilise une chimie innovante. En portant les matériaux composites endommagés à une température comprise entre 100 et 150°C, elle permet aux pièces de s’autoréparer, tout en conservant leurs propriétés initiales. Cette technique innovante permet de réduire les coûts de maintenance, de diminuer les défauts de fabrication et de prolonger la durée de vie des composites. Une manière d’offrir une seconde vie à des matériaux dont le recyclage serait coûteux et peu écologique !

C’est en observant la nature qu’Amaël Cohades, titulaire d’un doctorat sur les matériaux composites autoréparants et co-fondateur de CompPair, a imaginé les prémisses de ce qui est devenu aujourd’hui une petite révolution pour le secteur des matériaux composites. En phase avec les objectifs de développement durable des Nations Unies, l’entreprise souhaite lutter contre le gaspillage de matériaux et favoriser l’économie circulaire. Sa solution, baptisée HealTechTM, prend la forme de rouleaux de textiles (en fibre de verre ou de carbone) pré-imprégnés d’une résine « autoréparante ». Grâce à cette technologie, une fissure peut être réparée in situ et en une minute seulement.

 

Vers de multiples applications

Le champ d’application de la solution HealTech est vaste et varié. Dans le nautisme, celle-ci pourrait être utilisée pour la réparation des défauts sur la coque, le mât ou les foils et résiste à l’eau. Les impacts et fissurations sur le matériel sportif, à l’image des kayaks, vélos ou matériel de hockey, sont fréquents et peuvent être rapidement réparés grâce à l’utilisation des produits HealTechTM. Le produit développé par CompPair s’applique également à l’aérospatial, l’automobile ou le rail, où la fissuration rencontrée dans les composites à des endroits critiques peut être réparée facilement et à bas coût. Finalement, la start-up lausannoise a aussi du potentiel dans les domaines du stockage (réparation de fissures sur des réservoirs) et de l’énergie (réparation d’impacts directement sur la pale d’une éolienne).

La jeune pousse compte désormais sept collaborateurs et ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Courant 2021, elle lance une production de série, après avoir implémenter différents projets pilotes. Récemment, elle a obtenu le label de la Fondation Solar Impulse, qui souligne l’impact positif sur la planète de la technologie HealTechTM. Aussi, elle a remporté cette année le Startup Booster, un concours mondial organisé par le groupe JEC et spécialisé dans l’industrie du composite. Cela lui a permis de se distinguer sur la scène internationale et d’élargir son réseau. 

En parallèle, l’équipe de CompPair travaille sur le développement de nouvelles familles de produits qui augmenteront la durée de vie des matériaux composites. Avec un objectif clair : amener la durabilité au cœur de l’industrie des composites.

 

 

Contact

EPFL Innovation Park
1015 Lausanne (VD)


contact@comppair.ch

https://comppair.ch/fr/home-2/