Des panneaux solaires qui s’intègrent aux immeubles


Des panneaux solaires qui s’intègrent aux immeubles

Basée à Neuchâtel, la société Solaxess a développé un film qui s’incorpore dans les modules PV destinés aux façades et produit de l’énergie tout en respectant les critères souhaités par les architectes.

Fondée en 2015 par deux Neuchâtelois, Sébastien Eberhard et Olivier Gavillet, la société Solaxess a développé un film nanotechnologique qui pourrait révolutionner le monde de la construction. Intégré dans un module, ce film permet d’obtenir un panneau photovoltaïque blanc ou de n’importe quelle couleur souhaitée et de recouvrir les façades des immeubles, les rendant ainsi «actives».

Forte de cette technologie conçue au CSEM à Neuchâtel, l’entreprise se positionne à la pointe du BIPV (Building Integrated Photovoltaics). La grande nouveauté se situe dans la capacité à produire des panneaux de couleur blanche. Jusqu’ici, la plupart des modules solaires construits pour maximiser l’absorption des rayons de soleil présentaient un aspect classique bleu-noir. Des panneaux blancs peuvent plus facilement s’intégrer aux paysages urbains, ceci d’autant plus que les composants (cellules et connecteurs intérieurs) sont intégrés, rendant les panneaux totalement uniformes. 

«Pour l’heure, nous fabriquons et commercialisons notre film à l’aide de sous-traitants, souligne le directeur Sébastien Eberhard. Ce dernier est composé de nombreuses couches optiques d’une épaisseur totale de 130 microns. Il est vendu aux fabricants de panneaux BIPV, qui l’insèrent lors de la lamination afin de cacher les cellules et rendre le panneau esthétique, qu’il soit blanc, gris, beige ou d’une autre couleur souhaitée.»

En résumé, ces panneaux remplissent deux fonctions: ils constituent l’enveloppe du bâtiment et permettent de produire de l’énergie, bien souvent suffisamment pour alimenter la majeure partie des besoins de l’immeuble et de ses occupants. Au final, ceci permet une considérable réduction de l’empreinte carbone. En installant des panneaux sur l’ensemble des bâtiments exposés au soleil, on pourrait ainsi éviter d'exploiter des sources d’énergie néfastes pour l’environnement.

 

Rapprocher énergie et construction   

La société neuchâteloise, qui emploie 5 personnes, souhaite également soutenir les fabricants dans l’orientation de leur propre réseau de distribution afin que ceux-ci se rapprochent du monde de la construction. «Nous espérons que grâce à cette totale intégration, les mondes de la construction et de l’énergie travailleront main dans la main pour apporter la production d’électricité là où on la consomme, c’est-à-dire dans les centre urbains ou les zones industrielles et non pas à des centaines de kilomètres», ajoute Sébastien Eberhard. 

La clientèle de la start-up se compose de divers fabricants de panneaux européens. Au-delà de l’Europe, elle est également active aux Etats-Unis, en Inde, au Moyen-Orient et au Brésil. Un contact avec un grand fabricant coréen est également en cours. Dans les mois à venir, Solaxess souhaite continuer à développer sa palette de couleurs et d'effets, tout en suivant la construction des premiers bâtiments réalisés avec sa technologie. Et, pourquoi pas, détenir d’ici quelques années ses propres outils de production pour la fabrication de son film.

 
 

Source : Efficience 21

 

Contact

Rue de la Maladière 71C
2000 Neuchâtel (NE)

: +41 32 930 28 28
info@solaxess.ch

www.solaxess.ch